Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 18:10

16 Décembre 2010


Les batteries actuelles au Lithium ont une capacité massique d’environ 100 Wh / Kg, ce qui limite l’énergie embarquée à 30 KWh si l’on ne veut pas dépasser un poids de batterie de 300 Kg, soit l‘équivalent de quatre personnes en poids mort.


Avec 30 KWh on ne peut proposer que des véhicules de petit gabarit dont les performances sont limitées en autonomie et en vitesse ( de l’ordre de 150 Kms à 70 Km/h ). On ne peut en aucun cas proposer l’équivalent d’une voiture actuelle.


Les recherches pour l’industrialisation de batteries à forte capacité massique n’aboutiront pas industriellement avant la période 2015-2020.


En attendant de pouvoir fabriquer des voitures tout électrique de performances acceptables , il existe un marché pour une  voiture hybride fonctionnant alternativement aux deux énergies.


TOYOTA a compris dès le départ que la voiture tout électrique de performances acceptables ne pouvait pas être prête avant longtemps. La Prius a été développée pour occuper le vide créé par le battage médiatique autour de la propulsion électrique . Les premiers modèles de Prius méritaient à peine le nom de voiture hybride, le moteur électrique d’appoint était alimenté par une batterie de très faible capacité ( pour limiter le surpoids ), ne permettant qu’une autonomie ridicule ( quelques kilomètres ) en tout électrique. Mais l’utilisation intelligente d’un moteur thermique très performant en rendement a permis de montrer de bons résultats en émissions de CO2 ainsi qu’une consommation d’essence intéressante. Ce compromis a permis à TOYOTA de trouver une clientèle convaincue par les arguments écologiques.


Il s’est vite révélé à l’usage que le principe général était bon, quoiqu’assez cher, mais que l’engin serait encore plus attractif avec une batterie convenable. En effet, la batterie d’origine , de 1,3 Kwh pour un poids de 30 Kg, ne peut servir que de tampon tout juste bon à justifier l’appellation de véhicule hybride.


Plusieurs solutions « bricolées » sur des Prius par des entreprises innovantes et un peu téméraires ont convaincu TOYOTA de passer au stade supérieur en montant une batterie plus forte, et à faire de la Prius un véritable PHEV ( Plug-in Hybrid Electric Vehicle ). Bien sûr cela suppose une ré-étude du véhicule à cause du poids supplémentaire, et une homologation. Le véhicule actuel pèse déjà 1 300 Kg, il n’est pas anodin d’ajouter 150 Kg de batteries. De plus une étude de fiabilité de la batterie doit être validée avant commercialisation.


Des détails complémentaires figurent ici:


 

 

 

http://www.cartech.fr/news/essai-prius-rechargeable-39751238.htm  


Il ne faut pas rêver, cette nouvelle batterie donnera certes une autonomie électrique supplémentaire ( on parle de 20 Kms ), mais le poids énorme à tirer ( près de 1,6 tonnes en charge) est un très sérieux handicap.


Mais quand on aime on ne compte pas…..


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de doc zaius
  • : Suivi des problèmes environnementaux du moment. Analyses techniques . Comptes rendus avancements projets.
  • Contact

Recherche

Liens