Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 15:44

7 Janvier 2011


L’affaire Renault nous rappelle que l’espionnage industriel reste plus que jamais un des moyens de s’approprier les secrets industriels de la concurrence.


Ce nouveau scandale est révélateur de la guerre qui fait rage autour de la voiture électrique et surtout de son cœur, la batterie. Celui qui détiendra les brevets d’une batterie capable industriellement de stocker 3 ou 400 Wh/Kg aura sa fortune assurée.


Le combat se mène sur trois fronts:


Le premier front est celui de la technologie LiMPO4, dont les premiers modèles industrialisables selon le cahier des charges automobile, sont  proposés sur le marché. mais leurs performances sont encore limitées à 100 Wh/Kg, alors que la théorie laisse espérer cinq fois plus. Tous les labos de développement spécialisés dans l’électrochimie et l’étude des matériaux travaillent activement à l’amélioration des procédés. Les échéances sont à court et moyen terme.


Le second front est celui de la recherche d’autres technologies électrochimiques pouvant avantageusement remplacer le LiMPO4. On peut citer la techno Ni-Li, qui pourrait théoriquement stocker plus de 900Wh/Kg, mais où tout est à faire.


Le troisième front concerne la recherche de solutions à échéance lointaine comme la pile à combustible, dont la mise au point, la rentabilité, et l’industrialisation sont à démontrer.


Dans cette guerre des batteries, et du véhicule électrique en général,  la Chine entend ne pas rester au bord de la route. Son territoire est riche en minéraux stratégiques, elle fournit 90% des besoins mondiaux en néodyme, indispensable à la réalisation de moteurs électriques puissants; elle est au quatrième rang mondial pour les réserves de lithium, et au troisième rang pour la fabrication des batteries Lithium-ion en 2008, derrière le Japon et la Corée.


BYD Automotive , crée en 2003 avec le rachat du constructeur Quinchuan, est supporté par le gouvernement Chinois pour le développement du véhicule électrique et des batteries.


Warren Buffett, qui n’est pas réputé pour sa légèreté en affaires, à pris dans BYD une participation de 10% ( 230 Millions $ ).


N’oublions pas que La première voiture hybride PHEV rechargeable est une voiture chinoise, mise sur le marché fin 2008 ( BYD F3 DM ).


Les Chinois sont décidés à mettre tout en œuvre ( et quand nous disons tout, c’est tout ) pour devenir leaders sur le marché du véhicule électrique.


Ils ont le savoir-faire industriel et le bas coût de main d’œuvre, l’Europe ne pourra résister que par l’innovation, à condition de savoir se protéger contre l’espionnage économique et le piratage des brevets…..


Partager cet article

Repost 0

commentaires