Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 11:49

11 Octobre 2010

Le tintamarre médiatique généré autour du réchauffement climatique prend sa source dans un document fondateur qui est la courbe de l’évolution du taux de CO2 dans l’atmosphère. Cette courbe est devenue le saint Graal de la lutte contre le changement climatique, au point qu’elle figure, gravée sur une plaque de bronze, à l’entrée de l’observatoire du Dr.Keeling , prophète de la nouvelle religion. On ne peut s’empêcher de tenter un rapprochement (discutable j’en conviens) entre le Mauna Loa et le mont Sinaï, entre la courbe de Keeling et les tables de la Loi.

Toute religion sécrète ses hérésies. Celle-ci ne fait pas exception. On connaissait déjà la secte des climato sceptiques pour ses attaques contre le nouveau catéchisme, arguant d’une interprétation tendancieuse des faits pour discréditer le dogme et tenter d’infléchir la rigueur des commandements. Plusieurs tentatives d’excommunication majeure ayant échoué, la secte reste plus active que jamais et attaque sur un nouveau front, celui de la validité même du socle sur lequel tente de se bâtir le nouvel ordre mondial, la courbe de Keeling.

La concentration du CO2 dans l’atmosphère est l’objet de mesures systématiques depuis 1812, donc pratiquement deux siècles. Les mesures ont été effectuées par des méthodes chimiques, dont celle de Pettenkofer, et une compilation a été présentée dans un article de Ernst-Georg Beck que l’on peut trouver ici:

 

http://www.skyfall.fr/uploads/180yearCO2.pdf

Dont nous extrayons la courbe d’évolution ci-dessous:

 

Courbe-de-Beck_taux-de-CO2-reel.jpg

 

Ce nouveau Skud n’a pas manqué de susciter une abondante polémique, qui se poursuit aujourd’hui en troublant la sérénité des débats, et dont les effets peuvent être ressentis jusque dans les sphères de décision.

Il est grand temps que la climatologie sorte du domaine de la religion pour retourner dans celui de la science , se conformant ainsi au principe du NOMA si souvent bafoué de nos jours…..

Partager cet article

Repost 0

commentaires