Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 18:52

8 Janvier 2011


Le Lithium est le métal le plus léger. Sa structure avec un électron tout seul sur la couche externe en fait un candidat rêvé à l’ionisation facile.


Certains se mettent donc à rêver. Et de se demander quelle énergie électrique pourrait être stockée avec un kilo de Lithium ionisé. Le calcul est simple ( voir l’article du 3 Janvier ), on trouve environ 15 KWh/Kg !


Ce Lithium est aujourd’hui sous-utilisé dans les batteries puisque le rendement massique atteint à peine 100 Wh/Kg , avec la technologie LiMPO4 la plus récente. Bien sûr on saura faire mieux dans les années qui viennent , mais on ne dépassera probablement pas 300 Wh/Kg avec le LiMPO4, soit environ 50% de la valeur théorique. En effet, les contraintes drastiques du cahier des charges automobile imposent des limites pratiques incontournables.


Nos chercheurs de trésor ont donc sorti des cartons une technologie connue déjà utilisée dans les piles d’appareils d’audio prothèse, mais non encore au point pour faire des batteries rechargeables, surtout pour l’automobile. Il s’agit du couple Lithium-air. 


Le Lithium fournit les ions, et l’air fournit l’oxygène pour la réaction conduisant à l’oxyde et au peroxyde de Lithium.


Pour faire de tout cela une batterie industrialisable les labos de recherche estiment qu’il faudra entre dix et vingt ans.


Mais on peut espérer obtenir en production industrielle un rendement massique de l’ordre de 2000 KWh/Kg , soit  vingt fois plus que les batteries LiMPO4.


Une batterie de 50 Kg suffirait alors à donner à la voiture électrique la même autonomie que les véhicules actuels à carburant liquide.


Tous les spécialistes de l’électrochimie, de la physique des matériaux et des nanomatériaux sont convoqués et les millions de dollars pleuvent pour financer ces recherches stratégiques. 


Car derrière l’application automobile se cache un domaine encore plus large, qui est celui du stockage des énergies renouvelables.


La course à la toison d’or est donc lancée….      



 


 


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires